Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La FERME de la RIBERDERIE

La FERME de la RIBERDERIE

Journal d'une ferme maraichère d'insertion

1er chantier de traction animale dans les Landes de l'Hopiteau

chantier de nettoyage des sentiers pédestres dans les landes de l'HOPITEAU
chantier de nettoyage des sentiers pédestres dans les landes de l'HOPITEAU
chantier de nettoyage des sentiers pédestres dans les landes de l'HOPITEAU
chantier de nettoyage des sentiers pédestres dans les landes de l'HOPITEAU

chantier de nettoyage des sentiers pédestres dans les landes de l'HOPITEAU

1er chantier de traction animale dans les Landes de l'Hopiteau

Le CREN POITOU-CHARENTES nous a sollicité récemment pour entretenir cet espace naturel protégé que constitue les Communaux de l'Hopiteau.

Les communaux de l’Hôpiteau, présentent sur 18 hectares un milieu naturel à présent rare et relictuel en Poitou-Charentes, la Brande du Poitou, dominé par la Bruyère à balais. Paysage « lunaire », l’autre particularité du site réside dans la présence de près de 300 mares dont l’origine est due à l’extraction d’argile pour la fabrication de tuiles et de briques. L’ancienne tuilerie de l’Hôpiteau témoigne de cette industrie qui fut importante sur la commune notamment au XIXe siècle. La brande était coupée pour alimenter les fours des tuileries, servir de bois de chauffe, ou encore pour confectionner des balais et construire des « loges ». Les jeunes du village gardaient chèvres et vaches dans les communaux.

La Bruyère à balais domine car elle est caractéristique de l’habitat de Brande, le plus répandu sur le site. Toutefois, plusieurs espèces végétales présentes dans les mares (Renoncule toute blanche, Sphaigne, Utriculaire…), ainsi que sur les chemins (Damasonium étoilé…), confèrent au site un intérêt patrimonial fort. Associés à cette richesse floristique, mammifères, oiseaux (Busard Saint-Martin …), batraciens (Rainette arboricole, Tritons crêté, marbré…) et insectes, tels que les papillons (Mélitée orangée) ou les libellules (Leucorrhine à gros thorax), y trouvent refuge.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article